Vivre l'aventure

Ce billet, c’est une ode à l’aventure, au départ, à l’audace. Parce qu’il y a des rêves qui méritent d’être vécus. Mais aussi parce que c’est parfois difficile d’oser se lancer et d’aller vivre la vie qu’on désire. Celle qui nous fait envie, celle qu’on fantasme. Que c’est tellement plus simple de choisir l’option du quotidien, du confort et de la facilité. Et oui, sauf que comme on le dit souvent, l’aventure commence là où la zone de confort s’arrête. Alors aujourd’hui, on va parler de cette envie de vivre et de comment nous, on a franchi le pas, et qu’aujourd’hui, on n’a aucun regret !

Ce billet du coup, il est pour toi lecteur, qui te reconnaîtras peut-être dans certains des points des lignes suivantes. Toi, qui t’ennuies un peu trop souvent. Toi, qui sais au fond qu’il te manque quelque chose. Toi, qui attends le vendredi soir pour vivre une soirée et deux jours par semaine. Toi (le même), qui comptes les jours avant tes prochains congés, qui passeront encore une fois trop vite, avant de reprendre un quotidien pas franchement amusant. Toi qui te couches le soir, et qui penses à l’écart entre la vie que tu as et tes rêves. Toi, qui gagnes bien ta vie, mais qui n’as pas le temps d’en profiter. Toi, l’esprit libre qui s’est laissé enfermer par un système bien rodé qui te rappelle souvent qu’il ne vaut mieux pas en sortir, que c’est dangereux dehors, que t’as un CDI et que par les temps qui courent, tu devrais être heureux. Toi, qui ne reconnais plus les valeurs que tu aimes tant dans notre société individualiste, où on a avant d’être. Toi, à qui on dit que tu es stupide parce que tu as envie de faire bouger les choses. Toi surtout, qui aspires à autre chose, mais qui as peur de franchir le pas.

Parce que nous aussi, on était comme toi. Avant de prendre notre décision, et de quitter tout ce qu’on avait pour commencer à vivre le premier jour du reste de notre vie. Et franchement, ça vaut le coup. Mais c’est vrai que faire ce choix et accepter de sortir de sa zone de confort, en remettant beaucoup de choses en question, ça n’est pas simple ! On te comprend !

Du fantasme à la décision

Si tu t’es reconnu(e) dans cette petite description, c’est que quelque part, tu as envie de partir. Tu veux aller vivre ton aventure. Vivre un peu plus. Mais il y a un vrai écart entre l’envie, le fantasme, et la décision de partir. C’est une étape qui prend du temps. Mais l’avantage, c’est qu’une fois qu’on a pris la décision, on a déjà fait le plus gros bout du chemin vers l’aventure.

Comment ça s’est passé pour nous ? J’en ai déjà un peu parlé, je collais complètement à la description et aux points que j’énumère plus haut. J’avais une bonne situation, et j’étais probablement un peu privilégié si on s’en réfère au modèle qu’on nous propose dans nos sociétés. Sauf que je sentais qu’il me manquait quelque chose. Que j’avais l’impression de me laisser vivre, sans être réellement acteur. Et que je me posais régulièrement la question qu’est-ce que je risque de regretter de ne pas avoir fait dans 30 ans ?

On a parlé de tout ça ensemble, avec Aude. Et puis il y avait aussi Hyouki, qu’on ne pouvait pas mettre entre parenthèses. L’idée a commencé à germer : partir voyager avec un chien, c’est jouable ?

Hyouki Sangatte

A ce moment-là en fait, le voyage avait déjà commencé : recherches, lectures, découvertes, on s’est documentés un moment pour savoir si c’était jouable, comment on pouvait s’y prendre, combien ça allait nous coûter. On a écrit à des blogueurs et échangé avec des instagramers, et on a découvert une communauté vraiment très ouverte ! Les rêves ont commencé à devenir plus concrets. Et plus on avançait dans nos recherches, plus on avait envie de partir ! Quand on en parlait autour de nous, on avait des réactions très différentes. Des encouragements, des doutes, des peurs, de l’incompréhension. Et pourtant, on a continué d’avancer et d’y croire.

Et au final, quand on s’est rendus compte que c’était possible, on a pris notre décision. Toutes les conditions étaient réunies :

Il nous a quand même fallu presque 6 mois pour passer cette étape. Mais une fois la décision prise, impossible d’imaginer faire machine arrière. On se voyait déjà au bout du monde, tous les trois !

Embrassez l’aventure

Cette aventure, cette vie de voyages, d’explorations et de découvertes, j’y ai longtemps songé avant que cela ne devienne concret. Mais même si j’avais lu beaucoup, même si je m’étais préparé, cette aventure qu’on a vécue au cours de ces 23.000 km en Amérique du Sud a largement dépassé ce que je m’étais imaginé, sur tous les plans.

D’abord, ça nous a montré que quand on croit en soi, qu’on a envie de faire quelque chose d’un peu fou comme partir avec son chien voyager en van, avec un peu de préparation on y arrive !

Un voyage, c’est une aventure qui vous change. Vos yeux sont plus ouverts, vos oreilles plus à l’écoute, vous êtes un peu plus vous.

Mais surtout, durant tout ce roadtrip, j’ai eu ce sentiment d’enfin me retrouver. D’être libre de m’écouter, d’être fidèle à moi-même. Il y a eu bien sûr les découvertes : les paysages, les rencontres, les surprises. Mais il y avait autre chose aussi. C’est en fait quelque chose d’assez indescriptible. Ça va faire très cliché, mais je crois que si je devais mettre des mots sur ce que j’ai ressenti, ça se rapprocherait d’une impression de disposer d’une liberté totale de vivre notre vie et de profiter de chaque instant, ensemble. D’ailleurs, c’est amusant, mais avant ce voyage, j’avais l’impression que le temps filait et s’accélérait. En fait, je réalise aujourd’hui que ce sont nos modes de vie qui nous donnent cette impression. Pendant ces 6 mois de roadtrip, je ne savais plus dire quel jour nous étions en me réveillant le matin. J’avais du mal à dire si cela faisait seulement deux, trois, quatre mois ou déjà tout ce temps qu’on était partis. Le temps était figé, parce qu’on prenait le temps d’en profiter, et qu’on vivait comme on l’entendait.

J’ai appris à être plus ouvert, à mieux apprécier les instants et les moments simples, à me poser, là, sur une plage, pour regarder le coucher de soleil, à profiter des ciels étoilés en promenant Hyouki une fois le soleil couché, à contempler les guanacos, les pélicans, les manchots, les lions de mer, les vigognes, les renards, tous les animaux en liberté… . Et à partager, sur le blog, la page Facebook et via WhatsApp avec nos proches, nos amis, nos followers (merci ! 😀). Et avec les élèves du collège Saint Joseph !

Par contre, je préfère vous prévenir : on avait lu que le voyage est comme un virus, et qu’une fois qu’il vous avait touché, c’était dur de revenir en arrière. C’est vrai ! Il y aura vraiment un avant et un après ce roadtrip pour nous. On a aujourd’hui une envie débordante de voyager et d’aller découvrir d’autres endroits fabuleux. Nos rêves actuels s’appellent Scandinavie, Islande, Ecosse, Irlande. Ils continuent aussi de s’appeler Etats-Unis et Canada. Et moins loin, un peu différemment, ils pourraient aussi se nommer Corse, Saint Jacques de Compostelle… On verra ! Ce qui est sûr, ils se dessinent toujours avec Hyouki à nos côtés, pour continuer de profiter et vivre notre vie, ensemble.

DSC01523_GF

En tout cas, vous savez quoi ? Embrassez l’aventure et vivez-la sans réserve ! Vous ne le regretterez pas, croyez-moi !

Ça peut vous intéresser

7 fun facts sur les routes d’Argentine Les routes d'Argentine sont magnifiques. Elles sont toutes droites, très longues, très colorées. Quand on les emprunte, on se croit parfois seul au mo...
Tu sais que tu es en Argentine quand… Puisqu'on vient de quitter l'Argentine après presque deux mois et plusieurs milliers de kilomètres sur ses routes, on dresse une petite liste des chos...

À propos de l'Auteur

29 ans, passionné de photos, de nouvelles technos et de voyages, je viens du Nord de la France. Citoyen du monde (j'aime bien le terme !), j'adore le plein air, les randonnées en montagne, les promenades le long des plages... Connectés Déconnectés, c'est un projet qui me passionne dans toutes ses dimensions. Un an de découvertes, de fun et d'aventures, avec Aude et Hyouki !

3 Commentaires

  1. 100% d’accord ! On voyage aussi en van avec un chien, d’abord un week-end par ci par là, puis 15 jours l’été dernier, sans doute 4 semaines l’été prochain, et qui sait, 6 mois peut-être un jour ? Merci pour l’inspiration.

    • Merci Paule-Elise ! ?
      Vivre sa vie, vivre son aventure et les partager parfois (le plus possible en fait) avec son toutou, c’est juste exceptionnel. N’hésitez pas si vous avez l’occasion de partir encore plus longtemps !
      Et si vous avez des bonnes adresses pas trop loin pour randonner avec le chien, on est preneurs ! ?

  2. Ca faisait longtemps que je n’étais pas passée par là, ça fait du bien de revoir la bouille de Hyouki, ça me met le sourire aux lèvres ! J’ai l’impression que vous aussi, vous n’êtes pas trop présents ces temps-ci… En vadrouille? Je suis un peu à la ramasse ces temps-ci, désolée!
    En tout cas, très joli texte, très joli témoignage aussi, et comme toujours très belles photos <3
    À bientôt j'espère,

    Marion

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Fermer