Notre aventure a commencé le 11 novembre dernier, pour une durée d’un an. Un an de voyages et d’aventures. Mais aussi un an loin de nos proches et de notre famille. Et forcément, un an de voyage, ça veut aussi dire passer les fêtes de fin d’année sans eux. Comment s’est passé ce moment pour nous ? Et surtout comment gérer un moment qui peut-être délicat pendant un long voyage ? On vous parle de tout ça tout de suite.

C’est vraiment Noël ?

Quasiment jusqu’au jour J, on n’a pas eu l’impression qu’on était en décembre et que Noël approchait. En fait, on ne s’est pas du tout rendus compte qu’on était en période de fête. Peu de décorations dans les rues, un grand ciel bleu, des journées longues, tee-shirt et short tous les jours… ça ne colle pas vraiment avec ce qu’on connaissait de Noël. C’est sans doute parce que le début de notre périple se déroule dans l’hémisphère Sud, et que de fait, ici, c’est l’été. On n’a pas non plus eu à s’occuper de cadeaux, à réfléchir à ce qui ferait plaisir à qui… en fait, on n’a simplement pas vu Noël arriver !

Noel hémisphère sud voyage

Ca n’est vraiment que le 23, quand on a reçu quelques messages et des photos de la préparation des repas de nos proches qu’on s’en est aperçus. Du coup, comme c’est une fête dont on adore l’esprit, on a décidé d’essayer de fêter Noël !

Fêter Noël en voyage

On en parlera très prochainement, mais peu de temps avant Noël, on a décidé de s’arrêter dans une ferme de permaculture pour y effectuer un volontariat. Là, on a rencontré des personnes super. Et si au départ on s’était dit qu’on allait fêter Noël à Buenos Aires en amoureux, on a finalement décidé de rester avec ces nouveaux amis pour partager ce moment ensemble.

Secret Santa, où comment fêter Noël entre amis sans mettre son budget par terre

Du coup, le soir du 23, on leur a proposé de fêter Noël ensemble, en s’offrant des petits cadeaux, comme ce qu’on avait l’habitude de faire pendant mes études à Telecom Lille. Le principe? On note les noms de chaque participant sur des petits papiers. Chacun tire un nom et doit offrir un cadeau avec un budget limité à la personne qu’il a piochée. Du coup, chacun reçoit un cadeau, mais ne sait pas de qui! Les Irlandais ont appelé ça « Secret Santa ». Notre seule règle: moins de 35 pesos (2.5€) et soit utile, soit consommable (beaucoup d’entre nous voyagent en mode backpack donc on ne charge pas les bagages pour rien!).

Le 24 décembre, on part donc faire quelques courses pour le réveillon et surtout pour ces fameux cadeaux! On se prend même à improviser un sapin de Noël avec quelques bouteilles, un peu de fil de fer et du papier toilettes.

Sapin noel en voyage

C’est finalement autour d’un barbecue et de pizzas maison (merci Bernard et Chris!) cuites sur celui-ci qu’on fête Noël, au son de quelques musiques et chants de circonstance (merci YouTube), malgré quelques réticences de certains 😉

Pizza et barbecue de Noel

La soirée avance, on s’assied autour d’un grand feu de bois et on parle de tout et de rien. De voyage, d’aventures, mais surtout on rit ensemble. On s’offre finalement nos cadeaux au 12 coups de minuit! Encore quelques fous rires. On décide de jouer à Heads Up, un jeu de devinette sur le téléphone de Chris, l’Australien, en buvant un peu de vin et de fernet. La soirée se termine finalement vers 5h du matin, et c’était un super réveillon!

Santa Secret en voyage

Santa Secret 2

Santa Secret tour du monde

 

Un 25 décembre loin des siens

C’est finalement le 25 décembre que ça aura été difficile pour moi. J’ai reçu d’autres photos et vidéos du réveillon, que j’ai l’habitude de passer en famille chaque année. C’est un moment que j’adore. Et au réveil, j’ai vraiment ressenti comme un manque. Et puis encore plus au cours de la journée, notamment après avoir appelé ma famille pour leur souhaiter un joyeux Noël. D’autant que de notre côté, on n’a pas vraiment fêté le 25, si ce n’est avec un petit déjeuner anglais que Bernard, le chef Irlandais du volontariat nous a préparé.

Petit Déjeuner Noel en voyage

Comme un vide le 25 décembre, loin des siens

Du coup, ça a été une journée un peu spéciale. Si vous êtes très famille pour les fêtes, préparez-vous à ressentir sûrement quelque chose de similaire!

Nouvel an, une fête idéale en voyage?

Passé Noël, on discute avec les autres volontaires pour leur proposer de fêter la nouvelle année à Buenos Aires. Bernard et Mary, nos amis Irlandais, sont emballés. D’autant que le frère de Mary doit les rejoindre à Buenos Aires le 31. On réserve une auberge de jeunesse pour 5 personnes, et on se donne rendez-vous le 30 pour découvrir la capitale argentine ensemble. Mais surtout pour passer le réveillon ensemble!
Et si le 25 a été difficile émotionnellement, la soirée du Nouvel An se prête bien plus à une fête entre amis. Après une journée un peu chaotique, on va finalement passer la soirée à Puerto Madero, sur la marina de Buenos Aires, avec nos amis Irlandais, John (un ami Belge du volontariat) et Hyouki, qui a aussi pu apprécier l’énorme feu d’artifice au dessus de la ville (même s’il a fallu la rassurer un peu au départ).

A savoir

L’un des meilleurs endroits de Buenos Aires pour apprécier le feu d’artifice et faire ensuite la fête est probablement la marina, à Puerto Madryn, idéalement sur le pont dans le prolongement de la Casa Rosada.

 

Une soirée mémorable, dont je ne donnerai pas les détails ! On a dansé, on a chanté et on a un peu trop fêté 😉

Finalement, c’est surtout Noël qui a été une épreuve pour moi. Ceux qui me connaissent savent que je suis très famille. Encore plus à Noël. Un moment un peu difficile émotionnellement, mais cela restera malgré tout un super souvenir d’un Noël au soleil, international et sans frontière!

Ça peut vous intéresser

La traversée de la Cordillère des Andes, une route... Après notre petit crochet à Talca et Constitucion, la suite de notre itinéraire prévoyait de partir en Argentine, pour découvrir ce gigantesque pays. ...
Tu sais que tu es en Argentine quand… Puisqu'on vient de quitter l'Argentine après presque deux mois et plusieurs milliers de kilomètres sur ses routes, on dresse une petite liste des chos...

À propos de l'Auteur

29 ans, passionné de photos, de nouvelles technos et de voyages, je viens du Nord de la France. Citoyen du monde (j'aime bien le terme !), j'adore le plein air, les randonnées en montagne, les promenades le long des plages... Connectés Déconnectés, c'est un projet qui me passionne dans toutes ses dimensions. Un an de découvertes, de fun et d'aventures, avec Aude et Hyouki !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Fermer