Après nos péripéties à notre arrivée en Argentine, on s’est dirigés vers Mendoza, une grande ville dans la région Centre-Ouest très réputée pour les vignobles. C’est parti pour des journées très chaudes, mais aussi nos premières pluies en Amérique du Sud !

 

San Rafael, une ville moins dépaysante que le Chili

Première étape en arrivant : l’office du tourisme. On nous conseille plusieurs choses à visiter ou voir, mais toutes assez loin de la ville et surtout cela nous ferait revenir sur nos pas. C’est dommage que l’on n’ait pas eu ces infos avant car effectivement il est possible d’arriver à San Rafael de Malargue en longeant un canyon, le Cañón del Atuel !

On nous indique encore une fois les stations essence pour stationner la nuit, puis on se promène un peu dans le centre de la ville. Mais tout est fermé ! Et oui la plupart des magasins ferment entre 13h et 17h ! On repère un glacier ouvert avec un accès WiFi. Parfait ! Ce sera une après-midi connectée ! On gare le van à l’ombre au coin, et on se commande une énorme glace, absolument délicieuse !

Glace San Rafael, roadtrip

La ville paraît très occidentale, avec des airs de sud de la France ou d’Espagne. D’ailleurs, on est même restés dormir au coin de ce glacier, car la ville nous a semblée sûre. En se cherchant de quoi dîner, on s’est aperçu qu’ils proposaient en très grande majorité des pâtes et des pizzas, ce qui nous a surpris sur le coup.

Beaucoup d’enfants sont venus nous parler très facilement, car très intéressés par Hyouki. Ils nous demandent son nom, d’où nous venons, combien de temps nous restons, et on échange tous plus ou moins car ils comprennent moins que nous ayons des difficultés avec l’espagnol. Mais c’est très rafraîchissant ! Les Argentins semblent moins captivés par Hyouki que les Chiliens totalement sous le charme. Mais elle reste quand même une superstar !

Chien autour du monde, Hyouki, superstar

Petite excursion avant Mendoza

On se décide à aller visiter le Dique de Los Reyunos que l’Office du Tourisme nous a recommandé avec Hyouki. Sur la route, on passe par le village Villa 25 de Mayo, très joli et jonché de stands de fruits, de pâtisseries et de pan casero. Les routes sont plutôt des chemins, mais restent tout à fait praticables avec le van. On arrive ensuite au barrage de Los Reyunos. Si ça n’est pas une visite à mettre sur votre bucketlist, c’est malgré tout plutôt joli avec un beau panorama, et cela a en plus l’avantage de nous faire marcher un peu avant de prendre la route.

 

Dique Los Reyunos en roadtrip en Argentine

Arrivée à Mendoza… sous la pluie !

Puisqu’on a bien été renseigné à San Rafael, on se dirige là encore vers l’Office du Tourisme, très accueillant. Cependant, pas d’infos sur l’existence ou non d’un « Free Tour » de la ville. Cela nous avait bien plu à Santiago car on peut voir les points d’intérêt principaux avec l’histoire de la ville et du pays, et ensuite revenir aux endroits qui nous ont plus ou en explorer d’autres. On nous indique simplement l’adresse de l’agence qui assurerait un Free Tour, sans plus de renseignements. Puisqu’on arrive un dimanche, c’est évidemment fermé.

A savoir

Le dimanche, comme en France, beaucoup de commerces, d’agences, d’administrations sont fermées.

On se connecte à un réseau WiFi dans un petit café, mais malheureusement on n’a reçu aucune réponse de nos demandes sur Couchsurfing… Il nous faut donc trouver un endroit pour dormir et surtout prendre une douche ! On se dirige vers le Parque Suizo au Nord-Ouest de la ville et on profite des commodités et d’un abri puisque ça y est l’orage s’annonce !

Ou dormir à Mendoza, Camping

Le lendemain, on parcourt la ville de Mendoza, en commençant par le Parque San Martin, un immense parc à l’Ouest de la ville, magnifique. On y aperçoit des statues, de grands arbres très colorés et même un étang au bord duquel on se promène. Il fait à nouveau très chaud dans la ville… bien 30°C !

A savoir

Il est plutôt recommandé de visiter le Parque de jour : notre Lonely Planet et l’Office du Tourisme nous ont clairement déconseillé de nous y rendre le soir et la nuit…

Que faire à Mendoza : le Parque General

Mendoza avec un chien, que faire

On est ensuite monté au Cerro de La Gloria, érigé en mémoire du libérateur le général San Martin, qui a libéré l’Argentine, le Chili et le Pérou de l’Espagne (rien que ça !). Quasiment toutes les villes où l’on s’est promenés possède une plaza San Martin, des statues à son effigie ou encore des avenues. On apprendra d’ailleurs à Cordoba que le général San Martin a terminé sa vie à Boulogne-sur-Mer. Si votre GPS vous affiche des rues « Boulogne-sur-Mer », ça n’est pas un bug !

A voir à Mendoza, Cerro de la Gloria

En fin de journée, on décide finalement de rejoindre le centre. On gare notre van dans l’un des nombreux parkings du centre-ville, le moins cher que l’on trouve, avant de se promener et d’arpenter l’hyper centre et les différentes places de la ville.

A voir à Mendoza : Plaça de Espana

Plaça de la Independencia, Mendoza

Si les places sont belles et que la ville est plutôt agréable, on n’arrive pas à se plonger dans Mendoza comme dans les autres villes rencontrées depuis le début de notre aventure. Seuls, sans locaux, sans visite, on reste sur notre faim.

On tombe finalement sur l’agence qui gère le « Free Tour », Buscando America. Après nous avoir donné quelques renseignements sur les environs et expliqué que la région de l’Aconcagua était tout à fait praticable avec Hyouki, on évoque le tour de visite de la ville. Le Free Tour de Mendoza se déroulent les mardi et jeudi à 10h30 à la Plaza San Martin. Comme à Santiago, il faut chercher un guide avec un T-shirt rouge. On part se coucher avec l’idée de tenter l’expérience le lendemain matin, puisqu’on avait beaucoup aimé au Chili. Mardi matin, on se rend donc au point de rendez-vous. Mais à 10h30… personne sur la place… Cela vaut le coup donc d’aller à l’agence le matin pour savoir si le Free Tour est maintenu pour 10h30 ou non !

 

Aux environs de Mendoza : Maipu et ses bodegas

Lors de nos échanges avec l’agence Buscando America, la personne qui nous a accueilli nous a recommandé deux bodegas sur Maipu, dont une biologique. C’est celle-ci que l’on visite en premier. Il s’agit de la famille Cecchin et l’exploitation est vraiment très jolie. On a pu visiter les vignes avec Hyouki. En revanche, notre guide nous a aussi renseigné sur la chaîne de production, mais à l’extérieur du bâtiment : les chiens ne sont pas autorisés dans l’unité de production. On peut aussi se restaurer sur place mais je ne sais pas si les plats servis sont également biologiques.

Bodega Cecchin, vin bio argentine Mendoza

Notre guide nous explique comment ils limitent l’attaque des insectes sans usage de produits chimiques : ils plantent des pêchers entre les pieds de vigne car les fruits, plus hauts et plus sucrés, attirent les oiseaux davantage. Pour éloigner les insectes, ils plantent des herbes aromatiques. Enfin et surtout, il y a de l’herbe le long des allées au pied des vignes. Cela permet de maintenir une certaine humidité au sol et limiter l’irrigation. Pour terminer la visite agréablement, notre guide nous propose   une dégustation gratuite de 3 vins : le premier un Carignan (rouge, très léger et très fruité), le second un Malbec (rouge, très fort) et le dernier un Cabernet-Sauvignon (blanc, sucré et fruité). Ils vendent aussi du jus de raisin biologique de leur exploitation et de l’huile d’olive, mais non transformée sur place. On craque pour le Carignan, dont ils sont l’un des deux seuls producteurs de toute l’Amérique du Sud.

 

Vin bio à Mendoza, Bodega Cecchin Carignan

On s’est ensuite dirigés vers une seconde bodega, mais la personne que l’on y a rencontrée s’est excusée de ne pouvoir nous faire visiter. La personne qui en charge des visites était absente pour quelques jours. On se décide donc à visiter une crèmerie artisanale Qualtaye à quelques kilomètres.

 

Dès notre arrivée, la gérante est très accueillante, très agréable et paraît vraiment ravie de nous faire visiter sa petite exploitation. Elle a même accepté que Hyouki nous accompagne, ayant un chien elle aussi. Cette dame nous fait visiter en prenant soin de bien articuler et de parler doucement pour que l’on comprenne bien, la visite n’étant qu’en espagnol. Elle possède des pommiers, des poiriers, des pêchers, des figuiers, des oliviers (dont deux âgés de plus de deux cents ans !), etc. Elle nous présente ensuite le procédé de fabrication de ses fromages et nous avouent que des français comme nous ne les trouveront sûrement pas aussi bons que ceux que l’on trouve par chez nous. Elle nous fait déguster ses produits : des fromages, des prunes séchées et du dulce de leche.

Crèmerie artisanale Mendoza - à voir à Maipu

A nouveau, on craque. Cette fois pour le fromage. Du vin et du fromage dans la même journée, le mal du pays s’installerait déjà ? Même si le fromage est bien différent de ce qu’on trouve en France, on apprécie quand même, avec un petit bout de pain. Il n’aura d’ailleurs tenu que deux jours !

La région de Mendoza est très jolie et est clairement LA région du vin (70% de la production de l’Argentin). Il y fait très chaud, et c’est assez sec, malgré les quelques orages que l’on a eus pendant notre séjour. De fait, ce n’est probablement pas la meilleure région à visiter avec un chien à poils longs. Malgré tout, autour de Mendoza, vous trouverez beaucoup à faire : si vous aimez le soleil, les chevaux, le vin et la viande grillée, cela devrait vous plaire !

Ça peut vous intéresser

La découverte de Córdoba Pour poursuivre notre aventure en Argentine, la route vers Buenos Aires nous a emmenés à Córdoba! Une ville magnifique, qu'on a adoré parcourir. Mais ...
7 fun facts sur les routes d’Argentine Les routes d'Argentine sont magnifiques. Elles sont toutes droites, très longues, très colorées. Quand on les emprunte, on se croit parfois seul au mo...

À propos de l'Auteur

28 ans, passionnée par les voyages, la nature et la nourriture! Pas de talent particulier à part celui d'embêter Martin ^^

3 Commentaires

  1. Extra le voyage, les photos et les commentaires. Nous vous suivons avec intérêt admiration pour les pays traversés et les compte-rendus. Bravo à vous et … Joyeux Noël. Nous penserons bien à vous. Edith et Gaston .

  2. Bien vu l’ajout des maps. C’est beaucoup plus facile à suivre maintenant. En un mois et demi, vous avez pas encore fait beaucoup de kilomètre si? On peut croire le «mais où sommes nous maintenant»?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Fermer